L’école primaire est le premier degré de l’enseignement en France. Il y a parfois confusion entre l’école primaire et l’école élémentaire. Car, également appelée enseignement primaire, l’école primaire se compose de :

  • L’école maternelle (petite, moyenne et grande section pour les enfants de 3 à 6 ans)
  • L’école élémentaire (du CP au CM2 pour les enfants de 6 à 11 ans).

L’école primaire est donc l’enseignement délivré aux enfants de la maternelle au CM2 et l’école élémentaire comprend seulement les enseignements des cycles 2 et 3.

L’école primaire : de la maternelle au CM2

Le système scolaire fonctionne par cycle et l’école primaire comprend les enseignements de cycle 1 à 3 :

  • Le cycle 1 est le cycle des apprentissages premiers appris à l’école maternelle
  • Le cycle 2 est le cycle des apprentissages fondamentaux appris à l’école élémentaire, dans les classes de CP, CE1 et CE2
  • Le cycle 3 est le cycle de consolidation appris à l’école élémentaire (CM1 et CM2) et dans une classe de collègue, la 6e

En France, l’école est obligatoire à partir de 3 ans et chacun des cycles vus ci-dessus est composés de plusieurs années d’études pour les enfants :

Lors du cycle 1 des apprentissages premiers, les jeunes enfants passeront par 3 classes :

  • La petite section (3-4 ans)
  • La moyenne section (4-5 ans)
  • La grande section (5-6 ans)

L’école maternelle doit remplir une mission éducative et se distingue de l’école élémentaire par la pédagogie mise en œuvre. La maternelle doit contribuer à former la personnalité de l’enfant et lui permettre d’acquérir des fondamentaux par une éducation centrée sur l’expérience, l’action, la recherche autonome.

Ensuite, au cours du cycle 2 des apprentissages fondamentaux, les écoliers suivront :

  • Les cours préparatoires ou CP (6-7 ans)
  • Le cours élémentaire de 1ère année ou CE1 (7-8 ans)
  • Le cours élémentaire de 2e année ou CE2 (8-9 ans)

Enfin, au cours du cycle de consolidation, les élèves de primaire passeront par :

  • Le cours moyen de 1ère année ou CM1 (9-10 ans)
  • Le cours moyen de 2e année ou CM2 (10-11 ans)

Les objectifs de l’enseignement primaire

L’objectif principal de l’enseignement primaire est de donner aux enfants, les clés du savoir et les repères de la société dans laquelle il grandit. L’école primaire doit aussi construire les fondements d’une formation menant à une ou des qualifications.

Comme évoquer dans l’Histoire de l’école primaire, la grande inspiration de l’école républicaine est :

  • D’offrir à tous les enfants la même chance de réussite
  • D’aider les enfants à s’intégrer dans la société

Pour cela, l’école primaire doit répondre à un socle commun de connaissances et de compétences pour les élèves. Celui-ci est institué par la loi Fillon sur l’orientation et le programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005.

1/ la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005

Cette loi dite Fillon compte non seulement engager la modernisation de l’Education Nationale selon 3 axes :

  • Mieux faire respecter les valeurs de la République
  • Mieux organiser les établissements et les enseignements
  • Mieux gérer le système éducatif

Mais elle donne aussi pour objectif à l’école primaire de permettre à chaque élève d’acquérir les connaissances et les compétences fondamentales pour continuer leur cursus scolaire au niveau supérieur, à savoir le collège.

Parmi les autres points évoquer par la Loi Fillon, l’école primaire doit :

  • Apprendre aux élèves à lire, s’exprimer oralement, écrire et compter avec en priorité la maîtrise de la langue française
  • Apporter aux élèves des repères en histoire et en géographie sur la France et l’Europe
  • Apporter les premières notions d’une langue vivante étrangère
  • Permettre aux enfants de développer une démarche scientifique de base avec une connaissance des éléments principaux en mathématiques
  • Permettre une ouverture culturelle et artistique, d’avoir une culture humaniste et scientifique permettant le libre exercice de la citoyenneté
  • Avoir une éducation physique et sportive
  • Maîtriser les techniques usuelles de l’information et de la communication

Pour une école plus juste et de confiance

L’égalité des chances reste toujours un fondement l’école républicaine. Pour cela, l’école doit donc soutenir les plus faibles sans oublier d’encourager les meilleurs à se surpasser.

L’école maternelle doit remplir une mission éducative et se distingue de l’école élémentaire par la pédagogie mise en œuvre. La maternelle doit contribuer à former la personnalité de l’enfant et lui permettre d’acquérir des fondamentaux par une éducation centrée sur l’expérience, l’action, la recherche autonome.

Pour une école plus efficace et de qualité

Dans l’école primaire de la loi Fillon, l’enseignement doit être de qualité. Pour cela, les enseignants doivent répondre aux missions suivantes :

  • Instruire les élèves dans le cadre de la classe
  • Évaluer les acquis des élèves,
  • Accompagner les élèves et leur proposer un suivi individualisé
  • Éduquer au choix et participer à l’orientation des élèves
  • Nouer des relations avec les parents
  • Instaurer le travail en équipe et la concertation,
  • Participer au fonctionnement de l’établissement

Le recrutement des enseignants se fait par concours et chacun des professeurs de l’école primaire doit être certifiés du CRPE, concours académique de recrutement pour les professeurs des écoles.

Pour une école plus ouverte

L’école doit répondre aux nécessités du monde actuel et être à l’écoute de la nation. L’école primaire doit donc privilégier :

  • Les relations avec les parents pour que les parents soient parties intégrantes de la communauté éducative
  • Le partenariat avec les élus car les collectivités territoriales font parties du conseil territorial de l’Éducation nationale
  • Le partenariat avec les associations pour faire en sorte d’une continuité entre temps scolaire, temps périscolaire et temps familial
  • La dimension européenne et internationale
  • L’éducation artistique et l’action culturelle
  • L’éducation physique et sportive
  • L’éducation aux médias
  • L’enseignement du fait religieux
  • L’éducation à l’environnement et au développement durable

Les programmes doivent aussi pouvoir s’adapter aux élèves en difficultés. Ceux-ci pourront être identifiés aux cours des évaluations et un programme personnalisé leur être proposé.

En effet, les élèves peuvent bénéficier d’activités pédagogiques complémentaires de remise à niveau.

Bibliographie :

  • https://www.cap-concours.fr/enseignement/systeme-educatif/grands-principes-acteurs-reformes-organisation/la-loi-d-orientation-pour-l-avenir-de-l-ecole-la-loi-du-23-avril-2005-dos07012
  • https://www.education.gouv.fr/node/277028
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_primaire_en_France
  • https://eduscol.education.fr/615/ecole-elementaire